Votre navigateur n'est pas à jour

Veuillez mettre à jour votre navigateur

Mettre à jour le navigateur
En savoir plus De la mer à la table

Les pêcheries dans les mers du Nord

Heure:

La base de notre activité, ce sont les produits de la mer dans l'Atlantique Nord et l'océan Arctique. Nos usines sont approvisionnées par nos propres navires de pêche, ainsi que par les pêcheurs locaux, sur une base quotidienne.

Royal Greenland est profondément enracinée dans les pêcheries des mers du Nord, moyennant tant ses propres bateaux qu'une collaboration avec un vaste réseau de pêcheurs indépendants.

La pêche côtière

Royal Greenland exploite plus de quarante usines de débarquement locales dans l'ouest du Groenland, au Québec et à Terre-Neuve, où la distance entre les lieux de pêche et l'usine est courte. Les pêcheurs peuvent livrer leurs prises fraîches directement à l'usine, où Royal Greenland prend en charge la matière première.

Pêcheries côtières locales

La tradition et les dernières technologies s’associent pour minimiser la charge de travail tout en préservant un poisson de qualité supérieure.

Parmi les méthodes utilisées pour la pêche côtière figurent la pêche à la ligne et au crochet, les filets maillants, les pièges et les filets lestés, qui ont tous un faible impact sur l'environnement, et génèrent une faible consommation de carburant.

Ligne et hameçon
Flétan du Groenland, cabillaud, sébaste et poisson-chat
Filet maillant
Lompe, flétan du Groenland, sébaste, poisson-chat, cabillaud
Piège
Crabe des neiges
Filet
Cabillaud

Pêcheries embarquées

La pêche en mer ouverte est assurée par des chalutiers-usines de haute mer. Sur ces navires, le poisson frais ou les produits de la mer sont hissés à bord, triés, traités et congelés en quelques heures, d'où des produits de la mer de qualité extrêmement frais.

Senne danoise
Plie
Chalut
Crevette, flétan du Groenland, plie
Chalut pélagique
Cabillaud, lieu noir, aiglefin, maquereau

Les chalutiers opèrent dans toutes les conditions météorologiques, et la planification annuelle est en permanence soumise à des modifications, par exemple si la mer gèle plus tôt que prévu, ou si une tête de tempête s'annonce. Mais, outre les conditions météorologiques, ce sont les quotas de pêche et l'abondance de poissons qui définissent les itinéraires de navigation. Grâce à notre longue expérience, nous savons quand et où récolter les produits de la mer de la meilleure qualité possible, en fonction de la saison.

La vie à bord d'un chalutier-usine

Pour atteindre les lieux de pêche éloignés loin de la terre ferme, les navires hauturiers sont en mer pendant plusieurs semaines d'affilée, jusqu'à ce que la soute soit pleine. En mer, le navire est en permanence en train de pêcher, et deux équipages complets opèrent sans interruption. Chaque quart dure normalement huit heures.

Un équipage complet comprend environ vingt-cinq personnes et se compose comme suit :

  • Le capitaine
    • Gestionnaire du navire, planification de l'itinéraire de navigation et de la pêche proprement dite, il manœuvre le chalut
  • Le Quartier-Maître
    • Appui au capitaine, pilotage du navire, navigation
  • L'Ingénieur en chef
    • Responsable de l'exploitation et de la maintenance du moteur et de toute l'électronique
  • Deux à trois opérateurs
    • Opération et maintenance
  • Huit à dix pêcheurs sur le pont
    • Utilisation du chalut sur le pont
  • Le Directeur d'usine
    • Surveillance et planification de la production
  • Dix à quatorze travailleurs d'usine
    • Gestion de la production
  • Le Chef
    • Restauration et travaux pratiques

La pêche est prévue pour deux ans à la fois, si bien que l'équipage connait son calendrier longtemps à l'avance. Il embarque normalement pour environ huit semaines d'affilée, suivi de huit semaines de congés.

Voir aussi

En savoir plus Le traitement
...