Votre navigateur n'est pas à jour

Veuillez mettre à jour votre navigateur

Mettre à jour le navigateur
Afficher les archives News & Seafood Insights

Recherche : Emerging Chemical contaminants in Seafood – ECsafeSEAFOOD guides

16.10.2018

La pollution des océans par l'homme est au cœur des préoccupations et figure à l'ordre du jour des industriels et des politiques. Pour informer et conseiller les consommateurs, les industriels et les politiques, une étude a été menée à l'échelle européenne. Elle marque le début de la surveillance et de la recherche sur les contaminants émergents dans les produits de la mer et évalue leur impact sur la santé publique. Royal Greenland a activement participé et soutenu ce projet d’étude de 4 années.

L'étude ECsafeSEAFOOD a duré 4 ans. L'objectif était d'identifier les problèmes de sécurité alimentaire associés à des agents contaminants présents dans les produits de la mer suite à la contamination de l'environnement (y compris celle associée aux algues nocives et aux déchets marins) et d'évaluer leur impact sur la santé publique.

Qu'en pensent les consommateurs ?
Les perceptions des consommateurs sur les produits de la mer et la santé ont été recueillies dans une enquête menée auprès de 2 917 consommateurs européens de cinq pays (Espagne, Portugal, Irlande, Belgique, Italie)(4). Les conclusions de l'enquête étaient les suivantes :

  • 72 % ont déclaré que consommer des produits de la mer était bon pour la santé malgré les risques possibles ;
  • 74 % avaient conscience que la consommation de produits de la mer riches en acides gras oméga-3 abaissaient le risque de maladies coronariennes ;
  • 42 % se sont dits préoccupés par la consommation de produits de la mer, notamment  du fait de la contamination par des métaux lourds (48 %), des résidus de plastique (41 %), des produits pharmaceutiques (34 %), des antibiotiques et des hormones (33 %) ;
  • Les consommateurs européens ont également affiché un intérêt certain pour des informations sur la sécurité alimentaire des produits de la mer, en particulier la durée de conservation, l'origine, la date de capture, le niveau de contaminants, le sceau de qualité, la garantie de sécurité, les additifs utilisés et la culture sauvage ou d'élevage ;

Financé par l'Union européenne, le projet a donné lieu à une série d'articles scientifiques et de trois directives à l'attention des consommateurs, des industriels et des politiques. La recherche et les directives sont disponibles ici : http://www.ecsafeseafood.eu/

Image

Les directives concluent qu'en Europe, le poisson et les crustacés achetés auprès de distributeurs commerciaux sont sûrs et ne  présentent aucun danger pour la santé des consommateurs. En outre, pour la plupart des gens, les bénéfices de la consommation de produits de la mer l'emportent sur les risques de sécurité éventuels(5).

Les consommateurs, les industriels et les politiques sont invités à respecter les directives et à agir selon les recommandations spécifiques. Cela permettra de réduire le risque potentiel de contamination dans les océans.

Image

Cliquez ici pour lire le rapport complet : www.ecsafeseafood.eu

Les espèces de Royal Greenland

En tant que l'un des principaux producteurs de produits de la mer européens, Royal Greenland estime qu'il est important d'enrichir ses connaissances dans ce nouveau domaine. C'est pourquoi Royal Greenland a activement participé au programme de recherche ECsafeSEAFOOD avec certaines de nos principales espèces, notamment les crevettes nordiques (cuites et décortiquées), le flétan  du Groenland (fumé à froid) et le saumon de l'Atlantique (fumé à froid). 

« La sécurité alimentaire est d'une importance capitale pour nous et nous devons connaître et documenter la sécurité de nos produits. Nous pêchons essentiellement dans des zones reculées de l'Atlantique Nord et de l'Arctique et les agents contaminants ne représentent pas un risque élevé pour nous. Néanmoins, avec l'augmentation de la pollution de la mer dans d'autres régions du monde, nous devons prendre des précautions.  Annette Søndergaard, Responsable de la qualité, Royal Greenland

Dans l'étude, les espèces ont été analysées à la fois avant et après  élaboration pour déterminer si la préparation en elle-même affectait les niveaux de contaminants. Toutes les espèces ont été étudiées par rapport à 25 contaminants différents, y compris l'arsenic, le chrome, le mercure, retardateurs de flammes bromés, etc.(7)

Dans tous les échantillons analysés, les niveaux de contaminants étaient, le cas échéant, bien inférieurs aux niveaux maximum fixés par l'UE(7). La participation à l'étude nous a permis de mieux comprendre le mécanisme de contamination potentielle dans notre environnement de production, ainsi que les risques éventuels. Les processus dans nos usines et les systèmes de contrôle HACCP ont été évalués et jugés satisfaisants si des problèmes devaient  survenir à l'avenir.

« Royal Greenland est très satisfaite de participer à  cet important projet de recherche et de contribuer  à l’aboutissement de ce programme essentiel et à l'enrichissement des connaissances à l'échelle européenne » Niels Bøknæs, Responsable du développement.

Sources:

(4) Reuver M., Barbosa V., Marques A., Calis T., Ferrari F., Cunha S.C. and Fernandes J.O (2017) Safe Seafood Guide for Industry: Emerging Chemical Contaminants in Seafood. www.ecsafeseafood.eu

(5) Reuver M., Barbosa V., Marques A., Calis T., Tediosi A., Cunha S.C. and Fernandes J.O (2017) Safe Seafood Guide for Consumers: Emerging Chemical Contaminants in Seafood. www.ecsafeseafood.eu

(7)Rasmussen, R., Søndergaard, A., Bøknæs, N., Cederberg T., Sloth J.J., Granby, K. (2017) Effects of industrial processing on essential elements and regulated and emerging contaminant levels in seafood, Food and Chemical Toxicology

Next news: La copropriété pour augmenter les débarquements
...