Votre navigateur n'est pas à jour

Veuillez mettre à jour votre navigateur

Mettre à jour le navigateur
Afficher les archives Le développement durable - dans notre vie de tous les jours

Développement des entreprises au Groenland

La possibilité de commercialiser en permanence de nouvelles espèces dépend dans une large mesure de la capacité à relier la théorie et la pratique et à réaliser quotidiennement des expériences proches de la matière première.

En novembre 2013, Royal Greenland a fondé un département de développement commercial au Groenland dans le but d'examiner le potentiel de commercialisation de nouvelles espèces. Nikoline Ziemer, qui a une maîtrise en biologie de l'Université de Copenhague, est responsable des aspects théoriques et pratiques du département.

Les eaux qui entourent le Groenland sont riches en espèces et en organismes, dont certains ne sont pas encore commercialisés. Ce sont des espèces telles que le bulot, les oursins, les concombres de mer et les algues qui sont toutes disponibles sur le marché mondial aujourd'hui, mais où la part de Royal Greenland est soit très limitée, soit inexistante.

Nikoline Ziemer est basée à notre siège social à Nuuk, où elle travaille sur les aspects théoriques et scientifiques concernant le développement de nouvelles espèces. Elle étudie la littérature scientifique, recueille des informations sur les expériences et les processus d'autres projets similaires et présente des descriptions de projets et des modèles de cas commerciaux à utiliser pour documenter le travail sur le terrain. En outre, le département participe avec enthousiasme à des forums de recherche sur le développement des espèces, souvent en collaboration avec d'autres développeurs ou scientifiques des pays du Nord.

La pêche expérimentale, la culture et les tests sont, pour des raisons saisonnières, principalement effectués au Groenland pendant la saison estivale. Le calendrier est souvent rempli de travaux de terrain sur des projets de développement au cours du printemps et de l'été. Le travail sur le terrain est effectué à proximité de nos sites le long de la côte ouest du Groenland, où Royal Greenland possède des usines ou des installations de débarquement pour les poissons et les crustacés.

Trois projets

Au cours des premières années, trois projets de développement ont présenté un intérêt particulier : les oursins, les concombres de mer et la culture d'algues.

En Asie, les gonades des oursins sont considérées comme un mets délicat. Les oursins sont courants sur les côtes du Groenland et le département de développement commercial a réalisé des essais de pêche et de production. Il s'est avéré difficile de mener à bien ce projet, car il nécessite beaucoup de travail manuel et en raison du manque de solutions technologiques pour extraire les gonades.

Les concombres de mer sont également considérés comme un mets délicat en Asie, où les mollusques séchés sont emballés dans des boîtes extravagantes et vendus à des prix qui montent en flèche. Le département a effectué les premières analyses de prévalence pour l'espèce ainsi que les fonds marins et la profondeur préférés pour les concombres de mer en 2017. En 2019, Royal Greenland a obtenu une licence d'essai dans certaines zones entre Ikerssarsuk et Nuuk. Avec M/tr Sermilik de Royal Greenland , Nikoline Ziemer a passé plusieurs semaines sur un essai de pêche systémique, qui a servi de base à la demande d'un permis de pêche, toujours en cours.

Le projet dalgues d'aquaculture a été affiné au cours de plusieurs années, mais il reste encore des années avant sa commercialisation. Au départ, Nikoline Ziemer a travaillé avec un réseau de recherche du Conseil nordique et de l'UE pour obtenir des informations sur la biologie des algues, les méthodes de culture et les tests de culture expérimentale. Les premiers essais de culture d'algues à petite échelle ont été lancés en 2018. Aujourd'hui, en 2020, les algues sont cultivées à une échelle un peu plus grande dans les eaux situées juste à l'extérieur de Maniitsoq, mais toujours dans le but principal d'effectuer des analyses et des tests de marché.

Voir aussi

Article suivant: Les bacs et caisses de pêche ont un grand potentiel de recyclage
...