Votre navigateur n'est pas à jour

Veuillez mettre à jour votre navigateur

Mettre à jour le navigateur
Afficher les archives Le développement durable - dans notre vie de tous les jours

Réduire - recycler - renouveler

L'ambition de réduire la consommation de plastique doit se conformer aux exigences de haute sécurité alimentaire et de protection optimale des produits lors du choix des matériaux plastiques pour l'emballage.

Aujourd'hui, la grande majorité de la gamme de vente au détail de Royal Greenland est emballée dans des sacs en plastique. Ces sacs sont constitués d'une ou plusieurs couches de plastique aux propriétés différentes, selon le type de produit pour lequel le sac est conçu. Pour de nombreux produits, une qualité de barrière élevée est essentielle pour éviter que l'air ne s'infiltre dans le sac, tandis que d'autres sacs doivent être résistants aux objets pointus pour éviter les coupures lors du processus d'emballage des produits congelés. Pour le poisson fumé, une couche imperméable à 100 % est essentielle pour éviter que le poisson ne rancisse.

Pour que le plastique puisse être recyclé, il ne peut généralement être constitué que d'un seul type de plastique ou de ce que l'on appelle un polymère. Dans certains cas, il est nécessaire d'augmenter l'épaisseur du sac plastique pour pouvoir le recycler, par exemple lors du passage du PE/PET au PE, ce qui peut sembler contradictoire avec une ambition globale de diminution de la consommation de plastique.

Le tableau ci-dessous illustre la performance de différents polymères et de leurs combinaisons en termes de recyclabilité. Comme l'indique le tableau, la compatibilité des polymères est un facteur déterminant. Les polymères non compatibles ne sont pas séparables dans le processus de recyclage et ne peuvent donc être inclus que dans un processus de combustion.

Image

Pour Royal Greenland, la première étape vers la réduction de la consommation de plastique dans le commerce de détail est de s'assurer que tous les emballages de détail soient fabriqués à partir de polymères compatibles. En faisant ce choix, nous nous assurons que nos emballages de vente au détail sont aussi recyclables que possible. Dans quelques cas, cette décision peut entraîner une augmentation de la consommation de plastique, car le passage à un matériau plus recyclable entraînera une augmentation de l'épaisseur du plastique afin d'assurer une protection optimale du produit.

Les matériaux purs tels que le PET, le PP et le PE présentent le degré le plus élevé de recyclabilité, tandis que les matériaux énumérés dans la zone jaune peuvent généralement être recyclés sous forme de pots en plastique, de pots de fleurs, etc.

Une alternative à long terme aux polymères d'origine fossile figurants dans le tableau est le passage à des emballages en bioplastique fabriqués à partir de ressources renouvelables telles que la betterave à sucre, le maïs ou la paille. Le bioplastique est aujourd'hui principalement utilisé dans les sacs et emballages en plastique qui ne sont pas en contact direct avec les aliments.

Voir aussi

Article suivant: Travail saisonnier chez Royal Greenland
...